Les établissements de microfinance ont besoin de chefs d’agences bien formés

posté le 4 avril 2017 par Michel dans Formations prochaines en MICROFINANCE Michel HAMON

L’école de la microfinance propose une formation du Chef d’agence en microfinance

Pourquoi les établissements de microfinance ont-ils besoins de chefs d’agences bien formés ?

Les établissements de microfinance ont besoin de chef d’agences  qui ont une réelle légitimité. Pour l’acquérir, il faut des candidats qui soient à la fois des animateurs, qui sachent mobiliser et qui prennent les bonnes décisions.

 

Le chef d’agence est polyvalent par nature :

il est le premier commercial de l’agence : son rôle   est d’élaborer et de mettre en pratique la politique commerciale de l’établissement de microfinance

Le chef d’agence possède aussi de bonnes aptitudes au management, il a appris à négocier, à être à l’écoute, il est organisé et rigoureux, diplomate, avec un sens de l’adaptation   Il est pédagogue et forme ses équipes au quotidien. On attend alors de lui qu’il maîtrise l’ensemble des dossiers de l’agence, qu’il soit vigilant par rapport à la sécurité….

Il ne faudrait pas oublier non plus le rôle important du chef d’agence par rapport aux relations sociales locales.

Il est rare de trouver sur le marché du travail des personnes ayant toutes les dispositions pour devenir des chefs d’agences complets. Il est donc nécessaire d’entrainer les candidats sur l’ensemble des rôles qu’ils devront tenir.

 

 La formation des chefs d’agences proposée par l’école de la microfinance s’appuie sur une longue expérience.

Elle permet aux établissements de microfinance de s’assurer que leurs chefs d’agences auront la puissance nécessaire pour :

 – Agir en manager, animer et gérer une équipe, connaitre la GRH en agence

Au quotidien, le directeur d’agence répartit les tâches entre les membres de son équipe et élabore les plannings . Il instaure des conditions de travail propices à une bonne communication et à un accueil serein de la clientèle. Il motive ses troupes en utilisant tous les moyens à sa disposition : formations, répartition du travail, actions commerciales… le chef d’agence a recours à différentes techniques pour motiver ses collaborateurs et les inciter à développer les résultats de l’agence.

– Développer l’activité commerciale tant en épargne, en crédit et en service.

En général, le chef d’agence  prend lui-même en charge un portefeuille clients : entreprises, professionnels, clients sensibles et importants

– Comprendre la vision sociale de la microfinance, contribuer au  sens social et  relationnel des activités de microfinance et de méso finance

Ayant des dispositions pour le contact humain, il sait écouter, dialoguer mais aussi négocier. Il est souvent appelé pour régler les litiges et traite les réclamations les plus délicates

 

– Connaitre la concurrence et savoir y faire face

Le chef d’agence doit avoir une connaissance aiguë des forces, de vos faiblesses de son agence, des axes de conquête à court, moyen et long terme, et de l’état du marché. Il doit connaitre la stratégie commerciale que les concurrents. Il s’agit de la condition incontournable pour développer des tactiques qui vous permettront de faire face à cette concurrence.

 

– Apprendre à négocier

Le processus de négociation, bien maîtrisé, peut ainsi devenir une clé de la réussitte du chef d’agence

 

– Connaitre parfaitement les produits et services de microfinance

Le chef d’agence, en contact direct avec la clientèle, maitrise l’ensemble de l’offre de services financiers de proximité : produits d’épargne, catégories de crédit et services.

Le chef d’agence met en place et supervise des opérations commerciales visant à promouvoir l’image de l’agence et à vendre de nouveaux services et produits financiers (promotions, publicités…)

 

Maitriser les règles du contrôle interne, connaitre les risques en agence et en établir la cartographie

 

Le chef d’agence met en œuvre les contrôles internes de son agence pour vérifier qu’il n’existe pas d’opérations frauduleuses et que les opérations réalisées respectent la réglementation bancaire en vigueur

 

Se préoccuper des problèmes de sécurité des biens et des personnes

Le chef d’agence doit se préoccuper avec détermination et professionnalisme des questions de sécurité des biens et des personnes. Il lui faut donc anticiper, expliquer aux collaborateurs et à la clientèle, organiser, réagir avec efficacité.

 

 

Réagir face aux impayés et aux problèmes de recouvrement

 

Traitement de dossiers litigieux, convocation de clients débiteurs, engagement de procédures de recouvrement… le directeur d’agence doit savoir prendre les décisions nécessaires pour régler les situations compromises.

– Connaitre les outils informatiques, comprendre  les résultat, savoir s  établir un budget

Le chef d’agence doit apprendre à vérifier  l’équilibre financier de son agence et connaitre les opérations qui permettent de  dégager des bénéfices

 

– Connaitre la réglementation de la microfinance

Le chef d’agence doit parfaitement connaitre la réglementation de la microfinance applicable aux opérations effectuées par son agence, doit s’assurer que les textes régissants la protection des consommateurs sont mis en œuvre, qu’il prend toutes les dispositions pour éviter le blanchiment d’argent…

 

 

Pour vous inscrire à la formation cliquer sur le bouton :

S'inscrire FORMATION : "".
Du Formation des chefs d'agences de microfinance du 12 juin 2017 au 23 juin 2017 au à ().

S'inscrire FORMATION : "".
Du Formation des gérants de caisse de microfinance du 12 juin 2017 au 23 juin 2017 au à ().

Vous aimez notre article, n'hésitez pas à le partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut de page