FORMER DES PROFESSIONNELS DE LA MICROFINANCE

posté le 24 septembre 2020 par Michel dans Actualités, ECOLE DE MICROFINANCE Michel Hamon anime une formation avec Simone (DDM Diego-Suarez)

              FORMER DES PROFESSIONNELS DE LA MICRO-FINANCE

formation d'emprunteurs avant l'octroi du microcrédit

Les métiers de la microfinance sont complexes.

D’après un rapport de la COBAC, (Afrique Centrale) « le défi majeur est celui d’encadrer la croissance des établissements de microfinance, qui s’accompagne d’un nombre élevé de faiblesses recensées au niveau des établissements de Microfinance en activité (problèmes de gouvernance, gestion des risques inadaptée, absence de contrôle interne, capacité faible des acteurs, méconnaissance des dispositions règlementaires, etc.) »

La microfinance est composée de plusieurs services :  le microcrédit, la micro-épargne, la micro-assurance, les transferts d’argent, la formation et l’accompagnement des entreprises –

Les objectifs de la microfinance sont  d’apporter des solutions financières à des populations fragiles et de permettre la création de très petetites entreprises lesquelles participent au développement économique.

Les métiers des institutions de microfinance sont complexes puisqu’ils demandent en même temps des compétences sociales et des compétences financières.

Les Institutions de microfinance accompagnent et soutiennent des personnes pauvres afin de leur permettre de créer une activité qui sera génératrice de revenus favorisant ainsi leur insertion sociale et leur insertion économique.

Compte tenu du fait que la création des établissements de microfinance (EMF)   n’a pas été précédée des formations scolaires et universitaires de la filière, il est fondamental que désormais la professionnalisation du secteur s’institutionnalise par le renforcement des capacités managériales et opérationnelles des acteurs.

 

 

La complexité sociale apparait dans la définition de la microfinance donnée par la Loi française nº 2001-420 du 15 mai 2001

 

« Les organismes de micro finance sont des associations sans but lucratif faisant des prêts pour la création et le développement d’entreprises par des chômeurs ou titulaires des minima sociaux sur ressources propres et sur emprunts contractés auprès d’établissements de crédit. »

 

 

Le personnel d’un établissement de microfinance doit pouvoir accompagné le crédit par une formation

 

Les IMF vont former les bénéficiaires des prêts, en particulier avant l’octroi du tout premier prêt. Compte tenu des difficultés pour de nombreux emprunteurs souvent analphabètes ou ayant été très peu scolarisés, les IMF ont des programmes spécifiques pour effectuer la formation à la gestion de la micro-entreprise. Ils expliquent aussi les mécanismes du remboursement du prêt et les cycles de crédit.
Pour l’IMF les actions de formation ont l’objectif de mobiliser et de développer les ressources des emprunteurs afin de leur donner le moyen d’utiliser l’argent à bon escient pour la création d’une activité qui sera génératrice de revenus.
Souvent les ONG disposant d’un volet micro crédit ajoutent des formations complémentaires du type éducation a la planification familiale, hygiène ou encore nutrition.

 

 

Une institution de microfinance est soumise à une réglementation et doit tenir une comptabilité selon des règles très précises.

  • Ouvrir des produits d’épargne et enregistrer les opérations sur ces produits.
  • Comptabiliser le crédit depuis l’engagement, la mise en place, le remboursement, les incidents, les provisions
  • Calculer le coût du risque
  • Comptabiliser les placements de trésorerie en monnaie nationale et en devises et dans ce cas comptabiliser le risque de change.

 

Le personnel d’un établissement de microfinance doit maitriser les techniques financières au même titre qu’une banque :

Il s’agit avant tout de garantir la solidité de l’institution : les dépôts d’épargne seront restitués aux épargnants.
Faire un prêt à une personne pauvre est certainement aisé mais il est beaucoup plus complexe de lui donner le moyen d’exercer une activité génératrice de revenus
L’agence de micro crédit n’ayant pas de ressources infinies il faut aussi que l’emprunteur rembourse son prêt selon un calendrier fixé à l’avance afin de pouvoir à nouveau prêter cet argent à d’autres emprunteurs.

Une institution de microfinance doit être gérée comme une entreprise et gagner de l’argent pour pouvoir payer ses salariés, payer son loyer, emprunter auprès des banques afin de se développer.

 

Le catalogue des formations proposées par l’école de la microfinance

 

Vous aimez notre article, n'hésitez pas à le partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut de page