La microfinance, véritable levier de développement

posté le 10 janvier 2020 par Michel dans ECOLE DE MICROFINANCE, SAS ECOLE DE LA BANQUE ET DE LA MICROFINANCE Michel HAMON Bruxelles

conférence-débat

“La microfinance, véritable levier de développement

Conférence organisée par  FRIENDS OF AFRICA

Auditorium de BNP PARIBAS FORTIS

 

Le 13 novembre 2017, s’est tenue à Bruxelles la conférence-débat:  » La microfinance, véritable levier de développement « . Cet événement a été organisé   par FRIENDS OF AFRICA dans l’auditorium  de la BNP PARIBAS FORTIS.

retrouvez la présentation de la formation aux fondamentaux de la microfinance en cliquant sur le lien ci-après :

Les fondamentaux de la microfinance

Les présentations des différents intervenants lors de la conférence portaient :

  1. sur le concept de la microfinance et sa pratique en Afrique présentation par L’ECOLE DE LA MICROFINANCE. Présentation par Michel HAMON.

 

  1. sur la présentation du microcrédit professionnel en Belgique pour financer des projets de développement par MICROSTART organisme leader en microcrédit professionnel en Belgique. Présentation par Patrick SAPY CEO de MICROSTART.

 

  1. le traitement des clients de la microfinance – les normes minimum auxquelles les clients peuvent s’attendre lorsqu’ils s’adressent à une institution de microfinance par SMART CAMPAIGN Présentation par Dr Valérie DE BRIEY – consultante.

 

  1. Le renforcement  des Capacités Entrepreneuriales des associations sans but lucratif (asbl) qui animent les projets de microfinance. Présentation par Walter DE VOS  de Benevolab.  Benevolab est la Structure interne de la Banque BNP PARIBAS FORTIS chargée des missions de bénévoles.

 

La finalité de la microfinance : l’auto-entreprenariat, les TPE pour le développement local :

 

Le microcrédit est un procédé financier qui permet à quelqu’un, qui possède un dynamisme et des capacités latentes, de s’intégrer dans une économie, alors qu’il ne dispose d’aucun avoir ni d’aucun crédit possible, compte tenu de son état de pauvreté.

Si dans tous les pays on a connu des pratiques traditionnelles d’épargne et de crédit (tontines), le concept de micro crédit tel qu’on le conçoit aujourd’hui a été créé par Muhammad Yunus et la Grameen Bank.

Cela n’existait pas il y a quarante ans.

Le micro crédit est désormais présent dans le monde entier.

 

En Afrique, les principaux défis de financement du développement demeurent le    financement de l’agriculture, et le financement de TPE.

 

Le financement de l’agriculture et des activités économiques en milieu rural est fondamental pour améliorer les conditions de vie de manière substantielle et stabiliser les populations

 

Le microcrédit permet d’accompagner les porteurs de projet en secteur informel  car nul développement social n’est possible en l’absence de croissance économique .

 

La microfinance et la lutte contre la pauvreté

 

La pauvreté n’est pas une fatalité : la réduire est possible par un programme d’insertion économique contenant quatre dispositifs complémentaires  :

  1. Le dispositif d’autonomisation des femmes,
  2. Le dispositif d’appui aux petits exploitants agricoles,
  3. Le dispositif d’appui aux micro et très petites entreprises
  4. Le dispositif d’insertion économique des jeunes

 

Le microcrédit permet d’accompagner les porteurs de projet en secteur informel  car nul développement social n’est possible en l’absence de croissance économique .

 

Quand on parle de micro finance, il s’agit de la  fourniture d’un ensemble de produits financiers à tous ceux qui sont exclus du système financier classique ou formel.

Ces produits sont complémentaires au micro crédit :

  • Le micro crédit
  • L’épargne
  • La micro assurance
  • Les transferts d’argent
  • Des services non financiers

 

Le micro crédit sert à l’acquisition de biens qui seront générateurs de revenus : élevages de poules, matériel de couture, four pour une gargote, activités artisanales ou commerces d’alimentation.

Chaque création d’activité  entraine davantage d’échanges dans l’économie de proximité et suscite des vocations. Ainsi le micro crédit et plus généralement la microfinance sont bien des outils efficaces de lutte contre la pauvreté.

L’épargne de proximité des clients de la microfinance finance les projets des emprunteurs d’un même lieu.

 

 La formation et l’accompagnement des emprunteurs

 Le métier de micro entrepreneur doit s’apprendre

 

Le micro crédit a pour objet  de financer une activité qui sera génératrice de revenus.

 

Le public,  fragile, constitué  essentiellement de femmes  pauvres, généralement seules avec plusieurs enfants, ne peut pas instantanément se transformer d’une vie au jour le jour en un micro entrepreneur débutant.

 

 

Les établissements de microfinance ne sont pas des banques LOW-COST

 

1 Le montant et l’objet du prêt :

Le montant d’un microcrédit est plus faible que celui d’un prêt bancaire

 

2 Les taux d’intérêts pratiqués

Les taux auxquels sont accordés ces microcrédits sont plus élevés que ceux d’un prêt bancaire.

 

3 La durée de remboursement

Les durées de remboursement sont plus courtes que celles d’un prêt classique.

Par exemple, un prêt est généralement remboursé sur une période de 6 à 12 mois  avec des échéances hebdomadaires.

 

4 L’absence ou la faiblesse des garanties demandées

Contrairement aux banques, la plupart des IMF ne demandent pas de garantie financière ou matérielle à leurs emprunteurs et préconisent la garantie solidaire des emprunteurs.

 

Des actions spécifiques en faveur des femmes

 

Le rapport du secrétariat général de l’ONU « Rôle du micro crédit et de la microfinance dans l’élimination de la pauvreté » 9/7/2007 note que les  préjugés  et obstacles culturels tendent à confiner les femmes dans certains types d’activités économiques à faible productivité dans le secteur informel.

La  mobilisation des microfinances permet d’aller à la rencontre des femmes pour expliquer aussi ce qui conduit parfois une femme à « osciller entre la peur de ne pas pouvoir concilier sa vie de famille et sa vie professionnelle, le manque de confiance en soi, une présence moindre dans les filières scientifiques que les hommes »

Malgré un parcours du combattant, la promotion de l’entrepreneuriat au féminin est indispensable !

 

La microfinance s’est imposée comme une nécessité, afin de contribuer  à promouvoir davantage les activités des femmes qui ont pris le risque d’entreprendre.

 

Mais pourquoi l’emprunteur paye t-il des intérêts ?

 

Le principe de couverture des coûts par les intérêts a pour objet de pérenniser le développement des établissements de microfinance.

 

Un établissement de microfinance a des frais tels que la rémunération de ses salariés, le loyer à payer pour le local utilisé, tous les coûts résultant de ses équipements et de son informatique. La microfinance doit aussi constituer une provision, ce qui est une charge quand un client ne rembourse pas son prêt.C’est donc pour pouvoir payer tous ces élements de fonctionnement qu’un établissement de microfinance doit facturer des intérêts.

L’accompagnement des emprunteurs et leurs formations sont des charges pour l’établissement de microfinance et la encore le financement des charges est obtenu par la facturation d’intérêts aux emprunteurs.

Le taux d’intérêt reste supérieur au crédit bancaire classique mais largement inférieur à celui des usuriers.

 

De plus, si les emprunteurs payent des intérêts, il faut savoir aussi que les déposants voient leur épargne rémunérée surtout si cette épargne est constituée pour une longue période.

 

La microfinance pour conclure :

 

Sous réserve d’être extrêmement attentif  à certains effets néfastes comme l’incitation à l’endettement de personnes très vulnérables économiquement.

Et en ayant toujours en tête qu’une structure de microfinance ne peut pas remplacer le désengagement  ou la défaillance de l’état dans sa politique de développement.

On peut retenir que la distribution de micro crédits et la possibilité de sécurisation de l’épargne sont des instruments puissants pour le développement et la réduction de la pauvreté.

 

Michel HAMON

Michel HAMON

Michel HAMON à BRUXELLES présente la conférence sur la microfinance dans les locaux de BNP PARIBAS FORTIS

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vous aimez notre article, n'hésitez pas à le partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut de page